Le noir des gamelles

bouton scoutPar Lama. Le coin des scouts -> Campisme

feux de kraal scout  3Le feu est chargé de goudron

Le bois contient des goudrons et lorsqu’il brûle, ces goudrons brûlent également mais une partie se vaporise, surtout lorsque le feu n’est pas très violent. Autrefois nos aïeux distillaient le bois pour en recueillir ce goudron. Il servait à rendre étanche le calfat des coques (entre les lames d’une coque était enfoncé du chanvre enduit de goudron). Ce goudron donnait (et donne toujours) cette bonne odeur aux viandes que l’on fumait pour les conserver longtemps.

La condensation

Lorsque des vapeurs se refroidissent, elles condensent et deviennent liquides ou solides. C’est ce qui se passe pour de la vapeur d’eau qui rencontre une vitre froide, la vapeur d’eau condense et il y a formation de buée. Il se passe la même chose sur la gamelle froide. Le goudron, en vapeurs bien chaudes, lèche la gamelle nettement plus froide : une partie des vapeurs de goudron condense sur la paroi de la gamelle. D’abord c’est jaunâtre, puis brun, puis noir, au fur et à mesure que le goudron se dépose.

Le noir de fumée s’y met aussi

Le feu est un phénomène assez complexe et plein de choses s’y passent. En particulier la flamme est en réalité une multitude de micro particules de carbone qui sont portées à incandescence en traversant la surface chaude de la flamme. Si le feu est correctement alimenté en oxygène et si ça brûle bien, la plus grande partie de ces particules est brûlée… Mais pas toutes. Et où vont donc ces particules de carbone non brûlées ? Elles vont se coller sur le goudron encore visqueux qui s’est déjà déposé sur les parois de la gamelle. Ainsi les parois de la gamelle récoltent un mélange de noir de fumée et de goudron. C’est un mélange fort tenace. Et si tu ne fais rien, à la fin du camp, tes gamelles sont réellement devenues plus épaisses mais aussi très noires et très sales.

Comment lutter ?  La lutte contre le noir des gamelles est à prendre au sérieux. Il n’existe pas de moyen miracle mais de bonnes pratiques. Nous allons les exposer ici.

Récurer à blanc à chaque fois   Il faut être franc, récurer à blanc à chaque fois est une solution efficace mais qui transforme la vaisselle en véritable corvée. C’est envisageable pendant l’année où, pour un simple week-end, les gamelles n’ont pas vraiment eu le temps de s’encrasser trop.

Si tu récures au camp, tu vas user tes mains et des dizaines d’éponges métalliques car tu n’auras pas droit aux produits puissants. L’emploi de produits puissants et polluants n’est pas en accord avec l’esprit du camp ni celui de la nature. Il faut donc trouver autre chose.

La pyrolyse   C’est une très bonne méthode en théorie mais ATTENTION. Elle n’est valable que pour les gamelles en acier inox ou en titane. L’aluminium fond vers 600° alors qu’un feu monte jusqu’à 950°-1000°. Les gamelles en fer résisteront mais elles seront alors sévèrement oxydées. La fonte résiste très bien mais c’est très lourd dans les cantines. Je précise qu’il faut effectuer cette opération sur un feu de braise surventilé, c’est à dire qu’on souffle pour que les braises deviennent presque blanches. Il me semble que la pyrolyse des gamelles n’est pas utilisable au camp.

Maîtriser le feu   On peut essayer. Sans doute as-tu remarqué que le gaz de ville qui brûle avec des flammes bleues ne noircit pas les gamelles de Maman. C’est parce qu’il n’y a pas de particules de carbone lorsque la flamme est bien réglée. La flamme est bien réglée en air lorsqu’elle est bleue, sans trace de jaune : c’est absolument impossible à réaliser au camp. Trouvons autre chose.
La bonne stratégie c’est d’utiliser le feu de braises. Là, normalement il n’y a presque plus de goudron mais il faut attendre que les flammes jaunes aient disparu. Tu peux facilement mettre cette stratégie en œuvre pour chauffer l’eau de la vaisselle, par exemple. Après la cuisine, tu cesses de recharger le feu et tu laisses les braises accumulées chauffer l’eau de la vaisselle pendant le repas. À la fin du repas, l’eau est assez chaude pour que tu doives la couper d’eau froide et ta gamelle ne s’est pas noircie.

Une plaque    Sur les barrafs tu poses une grande plaque en fonte ou en acier, pas tropfeux de cuisine scout camp épaisse pour ne pas trop freiner ou absorber la chaleur mais assez tout de même pour ne pas se déformer. C’est très efficace, tes gamelles ne noircissent plus mais ça met plus de temps à chauffer. Il faut donc bien anticiper. La meilleure stratégie est d’avoir toujours un feu sérieux sous la plaque pour qu’elle soit toujours chaude.
Les grillades peuvent se faire directement sur cette plaque que tu ne craindras pas de pyrolyser de temps en temps.
C’est une très bonne parade, très efficace et très formatrice. La plaque de fonte pèsera dans la malle mais elle s’y casera très bien.

Le four    Dans la même veine que la plaque, il faut penser au four qui ne noircit pas les gamelles. (Aller voir les fours)

Le savon noir    Le savon noir n’est pas autre chose que du savon. Une couche sur la gamelle n’empêchera pas le goudron et la suie de s’y déposer mais on pourra les retirer facilement car c’est sur le savon noir qu’ils se seront déposés.
Cependant, attention ! Travailler au savon noir demande de l’organisation. Voici comment il faut procéder.

savon noir1° Étaler le savon   Ça se fait au pinceau large et non pas à la main. Il suffit d’une très fine couche de savon et surtout pas de tartinades épaisses. Il faut que le pinceau reste en permanence dans le pot de savon noir et que le manche reste toujours propre.

poingnees2° Présentoir pour enduction.   Il faut prévoir une petite installation qui va te permettre d’enduire les gamelles sans tout salir  aux alentours. Dès que la gamelle est enduite, même avec peu de savon, elle va déposer ce savon partout où tu la poseras et chaque fois que tu la prendras. Il faut donc bien prévoir. Et réduire au strict minimum les manipulations.

pince gamelleL’idéal est d’enduire la gamelle et de la poser directement sur les barrafs, quitte ensuite à l’y faire glisser pour mieux la situer.

 

3° Manipuler    En manipulant la gamelle enduite il faut veiller à trois choses. A) ne pas déposer de savon partout au contact de la gamelle. B) Ne pas mettre de savon à l’intérieur. C) Ne pas te « savonner » les mains (tu mettrais toi-même du savon partout).

Pour manipuler la gamelle enduite il existe 4 méthodes
A) Avoir des poignées amovibles et s’en servir
B) Manipuler avec une pince
C) Manipuler avec des gants résistant un peu au feu.
D) Manipuler avec les mains par l’intérieur en opposant les mains mais alors il faut vite la déposer sur les barrafs

D’une manière générale on évitera autant que possible de manipuler la gamelle enduite. Il faut donc ANTICIPER et s’ORGANISER. Et on utilisera des gants qui assurent une vraie protection contre la chaleur. 

4° Nettoyer   C’est là qu’il faut faire attention. Le savon part très bien. Et une fois le savon noirci tu vas salir tout ce que touchera la gamelle (chose que ne faisait pas la gamelle noircie sur le métal). Il faut donc des dessous de plat sinon la table de repas va être toute noircie (d’ailleurs il vaut mieux ne jamais écorcer une table de repas ou de cuisine justement à cause du noir des gamelles). On laissera l’écorce.

Le nettoyage se fait directement au sol, gamelle retournée. On utilisera une paille métallique ou de la terre ou encore du sable avec un peu d’eau additionnée de savon noir propre. Rinçage de la boue à l’eau chaude ou tiède.  Il se peut qu’il reste un peu de noir de ci de là. Les maniaques (peu nombreux) récureront ces taches, les autres attendront la fin du camp.
Si on n’a pas de savon noir, du « Paic citron » peut convenir, c’est plus liquide mais la couche peut rester très mince. L’application au pinceau est fortement recommandée sinon on oublie d’enduire des zones.

Méthode mixte    La méthode mixte consiste à se passer de savon noir et des contraintes d’organisation. Il faut alors en permanence essayer de ne pas noircir les gamelles mais aussi de les nettoyer suffisamment à chaque fois mais sans aller jusqu’au récurage blanc. Dans la pratique on garde une couche noire mais après vaisselle elle ne doit plus salir les mains. C’est de la « saleté propre », un concept tout à fait bien compris par les garçons.

gamelle noire

Remise à neuf au retour du camp    Cependant, au retour du camp, et tout spécialement pour cette dernière méthode mixte, il faut récurer les gamelles très sérieusement. Utiliser pour cela du produit de nettoyage pour vitre de poêle ou de cheminée insert. Comme ces produits sont à base d’ammoniaque, on peut directement étendre de l’ammoniaque au pinceau sur le noir. Frotter après avoir attendu l’action de l’ammoniaque. Recommencer autant de fois que nécessaire.

Retour en haut
page précédente : maitriser le feu
page suivante : deux sacs au camp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *