L’intendance, un poste clé

Par Mustang.

baden_powell_portrait - CopieL’homme ne se nourrit pas seulement de pain… Mais il s’en nourrit quand même!

Après la responsabilité du chef de camp, vient tout de suite celle de l’intendant. C’est un gros poste car les repas reviennent 4 fois par jour et c’est vrai que le moral est au fond des gamelles. La cuisine au camp, loin, très loin d’être une corvée, peut au contraire se révéler une activité très amusante dotée d’une très grande charge éducative. Bien cuisiner au camp c’est donc pleinement scout. C’est pour ces deux raisons que finalement nous avons placé l’intendance dans la rubrique « ORGANISER L’AVENTURE » plutôt que dans celle « diriger son unité »

CRÉATIF

En cuisine aussi on DOIT jouer le jeu scout. Faites l’essai et voyez comme les jeunes sont contents de mijoter un bon petit plat pour agrémenter une journée repos ou pour marquer le dimanche. Même s’il n’a pas le même goût que celui de Bonne Maman, un bon gratin dauphinois ou un coq au vin cuisiné au camp remportera tous les suffrages.

Intendance Recette cramé, assaisoné scout versus bonne mamanApprenez aux scouts qu’ils peuvent faire par eux-mêmes et bannissez absolument les plats tout faits en boîte de conserve. C’est insipide voire immonde. Si vous avez prévu une recette un peu élaborée, il faut que l’intendant ou un assistant qualifié explique comment faire en prenant tout le temps qu’il faut. L’idéal sera de fournir en plus des explications une petite fiche recette. Mais pour cela il faut avoir parfaitement préparé son camp.

De nombreuses patrouilles construisent des fours pour gagner des points au Concours cuisine, on peut saluer leur effort et proposer d’agrémenter leurs repas en leur offrant de la farine, du sucre… et d’autres ingrédients simples afin que le four du concours de cuisine serve jusqu’à la fin du camp. De simples pommes deviendront ainsi un délicieux crumble ou une belle tarte (classique ou tatin) pour ceux qui se seront fendus d’un beau four.

Afin de faire entre chaque repas dans le jeu scout, le chef peut fort bien décider d’étaler la note de concours cuisine sur tout le camp, c’est le C4 (Concourt Cuisine Contrôle Continu).

Les chefs sont toujours invités dans les patrouilles. Cette pratique a l’avantage pour les chefs de gagner le temps de la préparation des repas mais aussi de sonder les patrouilles, d’évaluer le moral, l’ambiance…

Quand j’étais chef, le flot Concours cuisine intégrait en plus du repas de Concours, la cuisine quotidienne, la tenue et le niveau des conversations à table, la vaisselle… Nous avions des critères bien définis, un barème assez simple et chaque jour, nous faisions le point entre chefs. Bien entendu, les patrouilles connaissaient les critères et faisaient des efforts en conséquence. Et surtout !… nous en parlions en CDC afin que chaque CP comprenne bien dans sa cervelle rétrécie que c’était important.

 RÉACTIF

intendance réactivité S’adapter aux imprévus et réagir rapidement. Pourquoi ne pas avoir certaines denrées d’avance, non périssables bien sûr (pâtes, compote, saucisson…) qui permettraient d’organiser un pique-nique ou un repas rapide sans avoir à courir faire des courses dans la minute?

Pour tenir compte de l’effort des patrouilles qui auront érigé un four, on pourra régulièrement lui proposer ce qu’il faut pour transcender très simplement l’ordinaire avec quelques fruits, de la farine et en leur suggérant quelques recettes.

Pourquoi ne pas proposer aussi des oignons ou de l’ail en libre-service ? (ça se garde très bien et le surplus en retour de camp peut être revendu à une maman. Une patrouille qui aura envie d’améliorer un peu l’ordinaire trouvera tout de suite une oreille attentive, complaisante et réactive en la personne de l’intendant.

ORGANISÉ

S’adapter aux activités… Élémentaire ! Se rappeler que les légumes, pommes de terre et porc cuisent longtemps et que les jours d’intense activité on prévoira plutôt une cuisine express.

Se rappeler également que passés 3 jours, il faut au moins doubler les proportions! Bah oui! Les scouts vivent en pleine nature, se dépensent beaucoup: ils ont très faim tout d’un coup! Cela vaut aussi pour les filles… j’ai souvenir de camps commencés à ½ pain par jour et par scout qui se sont terminés à 1 pain entier par jour et par scout

Être intendant au camp est une tâche difficile en plus d’être technique car l’on est toujours en vadrouille et l’on est un peu « out » de l’esprit du camp. De même, en tant que chef d’unité, gérer un intendant est difficile car celui-ci est souvent absent…, c’est vraiment un chef à part. Cependant, de nombreuses d’épiceries de campagne ou de moyennes surfaces aujourd’hui proposent de livrer les courses. C’est une excellente solution ! Mais il faut PREVOIR.

Finis tous les allers retours en voiture et le budget essence qui va avec, finie la corvée de courses pour l’intendant qui peut vraiment vivre le camp comme les autres et fini pour le chef de camp le poids d’un chef toujours absent et sur qui l’on ne peut pas vraiment compter. En période de pénurie de chefs, mieux vaut les garder précieusement pour les véritables activités scoutes.

J’entends déjà les glapissements de ceux qui ne veulent rien changer à leur manière de faire ou alors pire, de ceux qui sont bien content de s’échapper du camp avec une voiture :
– « c’est beaucoup plus cher ! »
Pas vrai ! Complétement faux même. Un épicier de village qui connaît d’avance votre liste de course (eh oui ! Il faut la constituer longtemps à l’avance) est capable de vous trouver les meilleurs prix chez les grossistes. Il vous fera naturellement profiter de promo ou de bonnes affaires. Il s’en entretiendra avec l’intendant à chaque livraison et ce dernier pourra modifier un peu ses menus. Bien sûr, fini le budget essence lié à l’intendance, faites le calcul. À la fin du camp le commerçant ou le magasin vous fera une ristourne en fonction du chiffre d’affaire, 15% est assez fréquent. (ce qui ne peut pas arriver si vous faites vos courses au jour le jour en passant à la caisse d’une grande surface). Le commerçant est capable de tout vous livrer, pain, lait, viande, etc en une seule fois. Il possède un frigo et peut donc gérer au mieux fraîcheur et meilleurs prix.

intendance livrée épicier grand jeu scoutConcrètement, il faut prendre son téléphone et appeler les gérants des différentes petites ou moyennes surfaces pour se mettre d’accord AVANT le camp. Il faut prévoir ses menus longtemps à l’avance pour lui fournir des listes de livraisons précises pour chaque jour. Certains jours (grand jeu, explo…), il est capable de livrer ailleurs sans difficulté.

Il va sans dire que si le temps d’un camp vous faite tourner le petit épicier du coin, vous lui apportez d’un seul coup 50 à 80% de son chiffre d’affaire du mois. Ce commerçant-là va vous bénir, les habitants le sauront, le maire aussi et voilà une nouvelle terre acquise aux scouts.

Essayez! Cela vaut vraiment le coup ! Mais attention ! Rigolos s’abstenir. L’intendant passe du statut de consommateur qui pousse un caddie à celui de partenaire commercial. Finies les approximations, les hésitations et les paroles non tenues. Si le RDV pour la livraison est à 07:00 il faut être là et prêt.

 CONSCIENCIEUX

J’insiste encore une fois sur l’obligation d’être consciencieux surtout si l’on fait équipe avec un commerçant qui nous livre mais il y a encore davantage.

Le coin intendance est toujours propre et impeccable. Le responsable de ce poste peut se fabriquer des étagères pratiques et esthétiques afin de ranger toutes ses denrées.

Intendance comptoir propre bien installéL’intendant aura nécessairement tous ses menus prêts à l’avance, et, s’il en en équipe avec un commerçant livreur, toutes ses listes de livraisons. Des fiches recettes pensées et écrites pour les scouts sont souvent indispensables

Il doit absolument prévoir de quoi conserver tous les tickets de caisse et autres justificatifs en fonction des exigences des différents mouvements scouts. Il faut un grand cahier avec une double feuille par journée. Tout y est agrafé, collé ou inscrit

Enfin et ceci est très important, l’intendant doit bien garder à l’esprit qu’un contrôle peut survenir à n’importe quel moment. Les inspecteurs iront d’abord vérifier l’hygiène de l’intendance et sa bonne organisation. De nombreux camps ont été fermés à cause d’un mauvais intendant.

 En conclusion

l’intendance au camp est un poste ESSENTIEL et la réussite d’un camp lui doit beaucoup. On confiera donc ce poste à quelqu’un de sérieux, de très sérieux et le chef d’unité se doit de vérifier que l’intendance tourne bien. Il vérifiera directement avec l’intendant mais aussi en CDC sur retour et impression des CP et des assistants.

Retour en haut
Page précédente : Monter un méga grand jeu
Page suivante : les journées traditionnelles du camp

 

3 réflexions au sujet de « L’intendance, un poste clé »

  1. C’est un peu décalé et idyllique avec trente ans de retard… D’abord il faut qu’il y ait une petite épicerie de village ou une supérette, et il n’y en a plus beaoucoup dans les coins a scouts, c’est à dire par nature des endroits perdus. Ensuite il faut que la patronne joue le jeu, ce qui n’est pas évident, même les derniers commerçants des villages ont acquis la fibre rentabilité immédiate et ne veulent pas se casser la tête avec une gestion réservée aux scouts. Ca peut se trouver, mais ce n’est sûrement pas la règle générale. Ensuite dire que le maire sera content, la plupart du temps ce ne sera pas dans la commune où est le camp, donc ca lui est indifférent.
    Et de toutes façons, il faudra prendre la voiture pour y aller, car, pour la même raison, la petite épicerie sera au moins a une dizaine de km dans le meilleur des cas, une vingtaine la plupart du temps. Donc a même distance que l’hyper.
    Ce principe, evidemment idéal, était bon quand la campagne française était truffée de petits commerces, ce n’est plus vraiment le cas.
    Sinon, j’ai lu quelques passages intéressants de votre site, avec un style pratique et le reflet de situations vécues que les mouvements scouts ont la détestable habitude de passer sous silence (rôle de l’aumônier par exemple).

    1. Merci de votre commentaire.
      Pour info, Mustang qui a écrit cet article a moins de 30 ans; difficile de retarder de 30 ans. 🙂
      C’est même très actuel.
      Personnellement mon dernier camp en tant que chef de troupe date de 2006 et nous nous étions arrangés avec l’épicerie du village. Nous avions établi les menu à l’avance. L’épicier était très content de nous livrer tous les jours et sa gestion était simplifiée car nous nous avions tout préparé avant le camp. C’était pourtant au fin fond du Morvan.
      Il y a sans doute moins de commerce dans les campagnes qu’autrefois mais ceux qui font ce travail sont en général très travailleurs, très souples et très arrangeants.
      J’ai par la suite aidé à l’organisation de plusieurs camps en 2009, 2011 et 2013, en différents endroits, et à chaque fois les camps ont été livrés par l’épicier le plus proche. C’était même moins cher que l’hyper.
      Mais je laisse le soin à Mustang de vous répondre plus longuement.
      FSS,
      Wapiti

    2. Il est vrai que les campagnes se dépeuplent mais nous assistons à un phénomène nouveau: la grosse majorité des commerçants de campagne se déplacent et vont « à la rencontre du client ». C’est pourquoi, si l’on se donne la peine de se renseigner, nous trouvons à coup sûr un épicier qui livre l’intendance du camp exactement comme ce qui est décrit dans l’article. Cela demande de l’organisation et de la préparation mais quel confort durant le camp!
      Il n’y a pas à se déplacer puisque tout est livré sur place.

      Nous avons fonctionné comme ça pour tous nos derniers camps, même en Belgique en 2013! Il n’y a qu’en Roumanie ou en Laponie que cette façon de faire n’était pas adaptée…

      J’ai contacté récemment le gérant d’une toute petite épicerie de campagne pour un camp: « c’est clair que pour 30 personnes, je me déplace: vous allez doubler mon chiffre d’affaire du mois car j’ai moins de 20 personnes par jour dans ma boutique! Ça va être un bon mois! »

      Le scoutisme est une école d’adaptation et voilà une belle occasion de le vivre et de se simplifier la vie!

      Mustang

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *