Frapper un brêlage

bouton scoutPar Lama.   Le coin des scouts -> Nœuds et cordages

Normalement c’est aux louveteaux qu’on apprend à faire un brêlage. Mais bien peu de scouts savent le frapper correctement. En camp court, c’est souvent cette technique qu’il faut employer, elle est plus rapide mais moins solide et moins durable. Le brêlage prend rapidement du jeu au bout d’une semaine.

commencer par un nœud de galère auquel on laisse une queue qui permettra de terminer correctement le brêlage

brelage1

faire courir le lien autour des deux pièces de bois, la plupart du temps elles se présentent de manière orthogonale.

Ça tout le monde arrive à le faire. Mais il faut l’exécuter en triple, c’est à dire qu’il faut faire 3 fois le parcours complet autour des pièces à lier.

toujours développer ce liage vers l’intérieur et non pas vers l’extérieur (voir le schéma).

brelage2L’explication de cette règle essentielle est simple à comprendre. Au moment du serrage final, il faut que les liens soient correctement pré positionnés sinon le serrage paraîtra efficace et pourtant très rapidement les liens vont glisser vers l’intérieur et le brêlage va se détendre.

effectuer les trois tours de serrage. Tendre avec le pied et non pas avec la main seule. D’abord c’est serré quatre fois plus fort et ça évite d’avoir la main en sang au bout de dix brêlages.

brelage3

récupérer la queue libre et effectuer un nœud plat pour terminer le brêlage. Ainsi il reste possible de délier en partie le brêlage pour le retendre si besoin.

Il reste cependant une question lancinante et ceux qui on déjà effectué des brêlages ne peuvent manquer de se la poser : quelle longueur couper pour réussir toutes ces opérations sans se trouver à court de ficelle ni devoir se traîner une sur longueur à chaque manœuvre. Très simple : si les bouts de bois sont du même diamètre on prend 20 fois le périmètre d’un bout de bois.

Si les diamètres sont assez différents on prend 5 fois un parcours complet. Si par suite d’une mauvaise mesure il y avait un peu trop on fera des tours de

serrage supplémentaires. S’il manquait un peu, hop ! Un nœud plat  pour ajouter un p’tit bout.

page précédente : le rappel
page suivante : Epissures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *