Le rappel

bouton scoutpar Lama.   Le coin des scouts -> Nœuds et cordages

Et voilà les douze nœuds de base sont connus. Voyons un exemple pratique qui utilise des nœuds: le rappel.

Au fait pourquoi cela s’appelle-t-il rappel ? Simple, les alpinistes après avoir escaladé ne s’amusaient pas à dé-escalader pour descendre (d’abord c’est quasi impossible). Ils descendent à l’aide du rappel. Mais la corde qu’ils utilisent, il faut pouvoir la rappeler depuis le bas, d’où la mise en double de la corde. Il suffit de tirer sur un bout pour la récupérer.

Pour la corde d’assurance on peut utiliser le nœud de chaise mais pour une sécurité absolue il est recommandé d’utiliser le nœud de huit en chaise car dans certains cas, si le nœud de chaise n’a pas été serré suffisamment, il risque de se défaire (ça a dû arriver une fois quelque part alors on ne recommence plus). Ce nœud se construit de manière plus laborieuse que le nœud de chaise mais il est très sûr même s’il n’est pas serré.

huit double2

Lorsqu’on fait du rappel il ne faut pas lésiner sur la sécurité. Il faut prévoir un deuxième ancrage au cas où le premier lâchait. Ensuite, sur le bord de la falaise on peut rajouter une main courante pour pouvoir s’y accrocher,

rappel2Enfin le nœud (ou la technique) de freinage, celui qui assure la retenue du corps le long de la corde de rappel. Pour cette retenue on utilise simplement le frottement de la corde sur un anneau métallique en forme de huit. Le frottement occasionné pendant la descente se transforme en chaleur qui se répartit le long de la corde de rappel et qui se concentre dans l’anneau en huit. Si on descend assez vite l’anneau est vraiment chaud. Grâce à ce frottement qui travaille avec le poids du corps on peut facilement contrôler sa vitesse, une force infime en sortie de l’anneau permet de bloquer la descente. On dit que le frottement amplifie cette force de contrôle (pour les matheux, qu’ils sachent que c’est de manière exponentielle).

Rappel-1

Réponse à la question pour les champions en topographie :

Qu’est-ce donc un bélier ? Un bélier est un bélier hydraulique; C’est un système très ingénieux inventé par un des frères Montgolfier et son père qui utilise la force intrinsèque d’un écoulement d’eau pour remonter l’eau bien au-dessus de son cours. il n’y a qu’une seule pièce mobile, un clapet qui bat et qui en se fermant brusquement provoque des » coups de bélier » (cognement brutal de l’eau dans les tuyaux). cette surpression est utilisée pour remonter l’eau assez haut. ce système marche jour et nuit pendant facilement 1/2 siècle avec un rendement extraordinaire pour l’époque, 70%. Sur le terrain on devrait trouver un sorte de bassin prolongé par un long tuyau en fonte qui part dans la pente sur une ou plusieurs dizaines de mètres. le fameux clapet est au bout de ce tuyau et c’est là le départ de la canalisation qui remonte l’eau.

page précédente : les nœuds de base
page suivante : frapper un brêlage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *