Construire des bancs

bouton scoutPar Lama. Le coin des scouts -> Forestage et installations

Des bancs amovibles et légers

Les bancs sont absolument indispensables au camp. Ils contribuent au confort et à l’efficacité. Ils servent à tout moment et dès le début du camp. C’est par eux que tu dois commencer les installations. Bien sûr, nous parlons de bancs légers et… amovibles ; des bancs qu’on peut déplacer et emporter n’importe où.

Fendre un rondin

banc virageVoici comment réaliser un banc pour deux personnes. Parmi les perches dont tu disposes, tu choisis une pièce d’un mètre de long d’un bon diamètre ( 10 cm mini ; 15 cm maxi) dans une essence qui se fend facilement. Le châtaignier, le saule, le peuplier, le bouleau, le frêne, l’érable, le noisetier se fendent assez bien sur de grandes longueurs. Le pin, le sapin, le chêne, le charme et d’autres encore se fendent plus difficilement. Ou bien ils se vrillent trop, ou bien ils produisent beaucoup de fibres ce qui oblige à bien planer par la suite pour retirer toutes les échardes. Les résineux sont à éviter, comme leur nom l’indique, ils produisent beaucoup de résine qui englue irrémédiablement les culottes et les salit pour le restant du camp.

fendre avec une hachetteUne fois la bonne essence choisie, tu fends cette pièce d’un mètre de long. Choisis bien le plan de fendage afin d’obtenir une assise aussi plane que possible. Utilise la hachette en la plaçant sur le plan choisi et frappe-là avec un maillet exclusivement ! Interdit d’utiliser le dos d’une autre hachette (accident + détérioration du matos). Si tu as réussi à maîtriser vrillage et planéité tes 2 demi-rondins sont prêt à l’emploi. Si non tu n’en récupères qu’un seul ou alors ils te faut les retravailler un peu.

fendage vrille

Un banc c’est au moins 4 pieds

L’assise fendue est placée face contre terre et tu repère l’emplacement de QUATRE pieds et non pas trois pieds comme le font les pattes tendres. Avec quatre pieds, le banc sera toujours stable tandis qu’avec trois pieds les deux occupants passent plus de temps les quatre fers en l’air qu’assis ensemble sur le banc.

grand et petit banc

Incliner correctement les pieds

Maintenant, ATTENTION, tout se joue à l’instant, la position et l’inclinaison des pieds est de toute première importance. La position tout d’abord : pas trop près des extrémités de l’assise pour ne pas risquer de la fendre au bout. Ensuite, si la pièce est plutôt mince il n’est pas possible de placer les deux pieds côte à côte, il faut donc les décaler le long de l’axe du banc, les pieds avant à l’extérieur et les pieds arrière à l’intérieur par exemple. Les quatre pieds doivent être correctement inclinés, 20° environ pour l’inclinaison avant arrière ( par rapport à la personne normalement assise sur le banc) et 15° environ pour l’inclinaison latérale (selon l’axe du banc). Ces inclinaisons sont importantes, il va sans dire que sans inclinaison avant-arrière, le banc n’a aucune assise. L’inclinaison latérale paraît moins évidente mais elle est tout aussi importante : les assemblages sont fortement sollicités suivant cette direction alors qu’ils ne le sont pas du tout suivant la direction avant arrière. Il faut donc les empêcher de flancher. L’inclinaison latérale est un excellent moyen car elle contrecarre fortement le mouvement en parallélogramme déformable qui fatigue les assemblages et leur donne du jeu. Tu vas donc percer tes quatre mortaises débouchantes avec un soin particulier pour l’inclinaison. Fais-toi aider ou vérifie fréquemment l’inclinaison avant le départ définitif de la tarière.

Percer, placer un repère

percer 1 piedPerce tout d’abord une seule mortaise à environ 10 ou 15 cm de l’une des extrémités. Attention, si tu te lances dans ton premier banc, c’est L’OPÉRATION DIFFICILE, fais-toi aider. Ensuite prépare le premier des quatre pieds en taillant un tenon à l’extrémité de pièces de 55 cm de long et enfonce le premier pied dans la mortaise que tu viens de percer en ayant soin de balancer le pied pour lui trouver la meilleure position autour de son axe. La position de ce premier pied dois respecter les inclinaisons de 20° arrière (ou avant) et de 15° latéralement vers l’extérieur. Souvent ce n’est pas tout à fait ça et on sera content d’avoir alors un pied un peu de traviole qui pourra rattraper un défaut de perçage grâce au « balancement »

Une fois le premier pied modérément enfoncé (il faudra peut-être le retirer) tu obtiens une référence pour le perçage des mortaises suivantes. Perce en deuxième la mortaise à côté du premier pied planté. Fais-toi aider par un ancien pour trouver les bonnes inclinaisons. percer 2 piedsQuand ta deuxième mortaise est terminée, tu y plantes un pied (sans serrer) que tu prends bien soin de balancer. Il est toujours possible de tourner sur lui-même un tenon mal orienté, il suffit en général de s’y mettre à deux. À chaque mortaise terminée enfonce un pied de manière à augmenter tes points de repère. Pas de panique ! Une mortaise de mauvaise inclinaison peut être rattrapée par un pied un peu tordu ou par un tenon un peu désaxé. Prends le temps de faire les choses correctement.

balancer les pieds

La bonne hauteur d’un banc

Lorsque tes quatre pieds sont enfoncés, il faut les couper à la bonne dimension pour obtenir une assise à la bonne hauteur. Quelle est la bonne hauteur pour une assise ? Une assise doit être à 45 cm de hauteur et pas plus. 45 cm correspondent à la hauteur du genou, lorsqu’on est assis à 45 cm on a les cuisses bien horizontales et la position sur le séant est confortable. Une gamelle peut être posée sur les cuisses, elle y est bien stable, si le banc est plus haut, les cuisses pendent vers le bas, le fessier fatigue vite et la position devient rapidement inconfortable, on ne peut plus poser une gamelle sur les cuisses car elle glisse en avant.

Recouper les pieds

Maintenant place le banc à l’envers sur un sol plan et régulier, bloque-le en faisant monter un patrouillard dessus et assure-toi que les quatre pieds dressés vers le ciel sont placés de manière symétrique par rapport à un plan vertical. Il est encore temps de régler le balancement afin de se trouver au plus près des inclinaisons idéales de 20° et 30°. Ensuite il faut enfoncer ferment afin de souder littéralement les pieds à l’assise du banc.

46cm

Repère ensuite par rapport au sol une hauteur verticale de 46 cm sur chaque pied ; On prend 46 cm parce que, au camp, dans la terre le banc s’enfonce toujours un peu et parce que cela peut aussi compenser l’épaisseur des semelles des grosses chaussures des scouts, cela permet en outre aux maladroits qui s’y reprendraient à plusieurs fois avant de trouver où scier de ne pas se retrouver avec des bancs beaucoup trop bas.

Il faut couper perpendiculairement à chaque pied. Il ne faut surtout pas couper l’ensemble des 4 pieds horizontalement par rapport au sol sinon il devient impossible de frapper à nouveau sur un pied et cela s’avère parfois nécessaire pour les bancs de débutant. Par ailleurs, la coupe perpendiculaire du pied se plante un peu en terre et fournit un effet de « carre » qui l’aide à bien résister aux sollicitations avant-arrière et droite gauche.

Une fois les pieds coupés tu retournes le banc et tu passes un bon coup de plane sur l’assise afin d’aplanir et de retirer les échardes. C’est fini. Celui qui est adroit ne met pas plus de 30 minutes pour construire un tel banc.

banc termine

Si tu disposes d’essences qui se fendent bien tu peux tenter le banc de trois places. Avec 1,50m d’une belle pièce de bois bien droite tu peux réaliser les assises de deux bancs. Les pieds des extrémités sont réalisés de la même manière que pour le banc à deux places. Si l’assise est bien solide et qu’elle ne risque pas de fléchir sous le poids de trois solides gaillards tu peux te contenter de quatre pieds. Choisis alors des pieds bien solides et augmente un peu la taille des mortaises. Si l’assise te paraît un peu flexible il est préférable de placer un pied supplémentaire au centre du banc ou même deux que tu inclineras juste en avant et en arrière. Ces pieds supplémentaires, il faut absolument les faire un peu plus courts que les 4 pieds principaux d’extrémité. Pour un banc peu chargé, seuls les pieds d’extrémité vont porter. Pour un banc bien chargé et sur sol plat, l’assise va fléchir et les pieds auxiliaires centraux vont porter et stopper le fléchissement. Sur sol concave l’assise fléchira davantage mais les pieds finiront par toucher le sol et sur sol convexe, les pieds auxiliaires toucheront tout de suite.

3 pieds

Respecter les bonnes dimensions
Tu t’apercevras rapidement que des installations qui respectent les dimensions fondamentales de l’ergonomie sont bien plus confortables, c’est pourquoi il faut bien respecter cette hauteur de 45 cm pour toute assise, la bonne hauteur pour une table devant laquelle on est assis est idéalement de 72 cm mais elle peut varier de 70 à 75 cm (cela dépend de la hauteur de l’assise). Pour un plan de travail il faut compter entre 85 cm et 90 cm pour être bien à l’aise. Ces 3 dimensions capitales doivent être respectées et c’est beaucoup plus facile de les respecter avec une installation posée à terre comme le banc que nous venons de réaliser plutôt qu’avec des installations plantées en terre. Il faut aussi avoir un mètre et s’en servir.

les bancs-2

                     H mini          H Maxi
Assise :        40 cm         45 cm
Table  :       70 cm          75 cm
desserte :  85 cm          90 cm

Voilà ta patrouille est équipée pour les repas, les petits déjeuners, les veillées et les messes ; tu trouveras toi-même sur place quantité d’autres utilités à ces bancs. Ces bancs paraissent simples mais à cause de l’inclinaison des pieds, ils constituent un bel exercice de d’adresse et si tu parviens à maîtriser la réalisation de bancs, c’est à dire de faire des bancs confortables et beaux tu es devenu un pro du forestage.

Retour en haut
page précédente : les cadres et les modules

page suivante : construire des tables
retourner à Gagner de l’argent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *