Un patron de tente Jamboree pour les scouts adroits

Bouton HPPar Lama.

LARGEUR 4M X LONGUEUR 2M
La tente Jamboree est sans doute la plus pratique. Elle accueille 8 personnes qui ont toutes facilement accès à la sortie. Assez haute, elle permet de se tenir debout. En journée il est facile de retirer les tapis de sol et de confectionner le matelas de sacs de couchages.
La tente est compose d’un double toit assez facile à coudre et à réaliser et d’une tente un peu plus compliquée car elle réalise une « boîte » et certaines coutures sont un peu techniques avec de nombreuses épaisseurs.

Réaliser le double toit

  • Attention : les dimensions sont données double toit terminé. Il faut tenir compte des ourlets en périphérie. La taille de ces ourlets dépend de la largeur du galon synthétique qui sera utilisé.
  • Pour obtenir la largeur désirée il sera nécessaire d’assembler plusieurs lés de toile de coton 300 g/m² L’assemblage doit être placé de manière symétrique sur le double toit.patron tente-1
  • La couture des lés entre eux représente une ligne forte, c’est là que seront fixées lespatron tente-2 ganses en galon pour y fixer les tendeurs (drisse Nylon à peine élastiques).
    L’entraxe entre les deux œillets doit être soigneusement respecté pour le Double Toit et pour la tente.
  • Avant de placer les œillets il faut impérativement renforcer la toile par un carré de toile PVC ou PU (15cm x 15cm)  fortement armée et solidement cousue sur toute sa périphérie.
    Le galon de faîtière ne devra pas être coupé ou découpé par l’œillet. Si on peut, il faut écarter les fibres longitudinales de manière à ce que les efforts de tension passent bien par ce galon de faîtière. S’il n’est pas possible d’écarter les fibres, alors il faut dédoubler ce galon (au moins localement) afin de passer de chaque côté de l’œillet. On peut se servir du retour du galon après la ganse de tendeur, il est juste nécessaire de dépasser l’œillet de 10-15cm en revenant.
  • Aux 4 coins il faut renforcer la toile par un triangle de renfort de même toile placé en double (un carré 16x18cm plié en 2 sur sa diagonale)  et sur lequel sera cousu à 45° le galon-ganse qui recevra le tendeur. Attention au sens fil-trame qui devra être de biais.
  • Les autres galon-ganses seront simplement fixés directement le long du galon de périphérie.
  • il faut utiliser du fil blanc de bonne qualité, pas trop gros.
  • pour coudre efficacement, l’idéal est de pouvoir mettre la table de couture de la machine au même niveau  que la grande table( ou plateau) sur la quelle sera placée les toiles à coudre. on peut se fabriquer une petite table à roulettes pour y installer la machine à coudre à la bonne hauteur. Ainsi, au lieu de déplacer toute la toile on déplace la machine à coudre à l’endroit de la table le plus pratique pour coudre.
  • Dans les voileries, la toile est placée sur un très grand espace plan et à plusieurs endroits, en périphérie mais aussi dans le milieu sont ménagées des alvéole en creux pour la machine et l’ouvrier. l’alvéole peut être ouverte, la machine à coudre est relevée et sa table de couture est au même niveau que le plan où sont étalées les toiles  oualors l’alvéole peut être refermée par une plaque. 

Ordre de montage du Double Toit :

  • 1 Couper à longueur en incluant les ourlets. Ne pas hésiter à écrire au crayon sur la toile, ça évite bien des erreurs.
  • 2 Assembler entre eux les différents lés. Astuce, on peut utiliser de l’adhésif double face (10 à 20 mm de large), ça simplifie énormément le bâti avant couture et ça évite bien des erreurs.
  • 3 Tracer la position des œillets et coudre le galon de faîtière.
  • 4 Placer les renforts en toile PVC (18x18cm), les coudre et installer les œillets.
  • 5 Coudre les ourlets de périphérie en intégrant les galons de périphérie. À chaque fois qu’on parvient aux emplacements adéquats, placer et coudre les galon-ganses pour les tendeurs et les renforts aux 4 coins

Réaliser la tente

La tente présente davantage de difficultéspatron tente-3

  • Assemblage murs/toit
  • Fermeture zippée (ou liens à œillets)
  • Jupettes PVC en bas des murs
  • Les 4 coins où se pressent « beaucoup de monde »
  • Le renforcement autour des mâts.

Les matériaux de base restent les mêmes :

  • toile 300 g/m²
  • galon synthétique
  • œillets
  • toile de renfort enduite PVC autour des œillets.
  • Il faut y ajouter :
  • de la toile pvc pour les jupettes à pourrir en bas des murspatron tente-4
  • un peu de gaze synthétique pour réaliser une ouverture d’aération anti moustique en haut des portes
  • Solides fermetures zippées de 180 cm (peuvent être remplacées par des ganses et œillets)

Conseils et préconisations pour la coupe, le montage et la couture

  • Attention : les dimensions sont données tente terminée. Il faut tenir compte des ourlets en périphérie. La taille de ces ourlets dépend de la couture qui devra être faite. Nous recommandons vivement de dessiner au crayon les différentes pièces et de dessiner les ourlets.
  • Attention pour les portes il vaut mieux prévoir plus grand et recouper à coup sûr lorsque les portes sont cousues au toit.patron tente-5
  • Pour obtenir les largeurs désirées il sera nécessaire d’assembler plusieurs lés de toile de coton 300 g/m². L’assemblage doit être placé de manière symétrique sur le toit (et mur) de la tente et aussi sur les portes. La couture des lés entre eux représente une ligne forte, c’est là que seront fixées les ganses en galon pour y fixer les tendeurs (drisse Nylon à peine élastiques).
  • L’entraxe entre les deux œillets doit être soigneusement respecté pour le DT et pour la tente.
  • Avant de placer les œillets il faut impérativement renforcer la toile par un carré de toile PVC ou PU fortement armée et solidement cousue sur toute sa périphérie.
  • Le galon de faîtière ne devra pas être coupé par l’œillet. Si on peut, il faut écarter les fibres longitudinales de manière à ce que les efforts de tension passent bien par ce galon de faîtière. S’il n’est pas possible d’écarter les fibres, alors il faut dédoubler ce galon (au moins localement) afin de passer de chaque côté de l’œillet. On peut se servir du retour du galon après la ganse de tendeur, il est juste nécessaire de dépasser l’œillet de 10-15cm.
  • Aux 4 coins il faut renforcer la toile par un triangle de renfort de même toile placé en double et sur lequel sera cousue à 45° le galon-ganse qui recevra le tendeur. Attention au sens fil-trame qui devra être de biais.
  • Les autres galon-ganses seront simplement fixés directement le long du galon de périphérie.

 

Ordre de montage de la tente :

  • 1 Couper à longueur les toit + murs en incluant les ourlets. Ne pas hésiter à écrire au crayon sur la toile, ça évite bien des erreurs.
  • 2 Assembler entre eux les différents lés. Astuce, on peut utiliser de l’adhésif double face (0mm de large), ça simplifie énormément le bâti avant couture et ça évite bien des erreurs.
  • 3 Tracer la position des œillets et coudre le galon de faîtière.
  • 4 Placer les renforts en toile PVC (18x18cm), les coudre et installer les œillets.
  • 5 Coudre les galons pour marquer la jonction toit-murs côté intérieur. Ne pas coudre encore d’ourlet en bas des murs.
  • 6 Coudre les 4 renforts triangulaires et les ganse pour tendeurs placées à 45°. Attention, ne pas coudre encore les rives côtés portes.
  • 7   Coudre à l’extérieur les ganses de fixation des tendeurs le long du galon intérieur qui marque la jonction toit-mur.
  • 8 Assembler les lés pour former les portes. Couper pour obtenir la forme des portes en rajoutant les ourlets. Se garder de la longueur de réserve en bas des portes.
  • 9 Assembler les portes avec le Zip, placer la petite pièce en haut qui prolonge le Zip qui ne doit pas aller jusqu’en haut des portes. Attention, la taille de cette pièce doit faire le complément avec le Zip pour obtenir la hauteur de 195 cm. Attention, il faut placer la base du Zip EN HAUT
  • 10 Coudre ensemble les portes et le toit en commençant par le haut. Placer quelque petits galons intérieur et extérieur afin de pouvoir lier les portes lorsqu’elles seront roulées pour aérer la tente. En arrivant au coin, terminer la couture des 4 renforts triangulaires. Continuer en cousant le mur jusqu’en bas.
  • 11 Ajuster les longueurs mur-porte, faire les ourlets du bas
  • 12 Coudre des bandes de toile PVC pour faire bande à pourrir. En bas des murs et en bas des portes. À chaque jonction (porte droite-porte gauche ; porte-mur) prévoir un recouvrement de ces bandes d’environ 10 cm.
  • 13 Placer 4 ganses dans le bas de chaque mur afin de pouvoir les fixer au sol avec des sardines.
  • 14 Placer en haut des portes droites, une petite fenêtre avec gaze synthétique. Placer de grandes poches le long des murs.
  • 15 Afin de soutenir en son milieu le faîte de la tente, placer une ganse au milieu du faîte pour venir prendre le mât horizontal de faîtière de double toit.Trouver des mâts à segments emboîtables pour réaliser 2 mâts de 195 cm. Le dernier élément est prolongé par un tige de diamètre 6 à 8 mm qui doit pouvoir passer facilement dans le trou des œillets.On peut aussi prévoir des soucoupes en aluminium ou en plastique pour donner une large assise aux pieds de mâts.
  • Réaliser autant de sardines qu’il y a de tendeurs. Attention, matière qui ne rouille pas : acier galvanisé, aluminium, bois dur
  • Prévoir 2 mâtereaux (aussi appelés cigares) pour éloigner le double toit de la tente au niveau du piquet. Ces mâtereaux s’enfilent donc sur les tiges qui terminent les derniers éléments des mâts. Les extrémités de ces mâtereaux doivent être arrondies pour ne pas endommager les toiles autour des œillets.

Mâts, sardines, tendeurs et tapis de sol

  • Trouver des mâts à segments emboîtables pour réaliser 2 mâts de 195 cm. Le dernier élément est prolongé par un tige de diamètre 6 à 8 mm qui doit pouvoir passer facilement dans le trou des œillets. La faîtière doit normalement pouvoir se régler en distance pour bien s’adapter entre les deux pointes.
  • Prévoir 2 mâtereaux (aussi appelés cigares) pour éloigner le double toit de la tente au niveau du piquet. Ces mâtereaux s’enfilent donc sur les tiges qui terminent les derniers éléments des mâts. Les extrémités de ces mâtereaux doivent être arrondies pour ne pas endommager les toiles autour des œillets.
  • On peut aussi prévoir des soucoupes en aluminium ou en plastiqueà placer sous les mâts pour donner une large assise aux pieds de mâts.
  • Réaliser autant de sardines qu’il y a de tendeurs. Attention, matière qui ne rouille pas : acier galvanisé, aluminium, bois dur.
  • les tedeurs seront réalisés avec de la drisse nylon de 3mm. adapter les longueurs et faire fondre proprement les extrémités pour pas qu’elle ne s’effilochent.  les « huits » seront tirés dans du plat d’aluminium de 2 mm d’épaisseur.
  • Pour le tapis de sol il faut 2 carrés de toile enduite PVC ou PU de 2m x 2m. On peut renforcer le pourtour et y placer des œillets, c’est par fois utile en camp d’hiver.

Retour en haut
page précédente : la tente
page suivante : douche au camp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *