La tente

Bouton HPPar Lama.

La bonne vieille canadienne
On reconnaît immédiatement un scout grâce au foulard. On peut dire que la tente canadienne trahit de la même façon ceux qui y campent : ce sont des scouts.

La tente canadienne est certainement la plus ancienne forme connue de tente. Elle est toujours aussi pratique pour nous autres les scouts et il n’y a guère plus que nous à l’utiliser, tant pis pour les autres. Figurez-vous que lorsque le secours catholique donne des tentes aux SDF, ceux-ci  refusent une canadienne et exigent un igloo.

tente_simple

Les autres ce sont les vacanciers qui ne portent jamais leur tente sur leur dos et qui préfèrent des tentes plus hautes et plus confortables. Ça donne ces espèces d’édifices cubiques, accolés ou non à une caravane. Les autres, ce sont aussi les « nouveaux sportifs » ou nouveaux randonneurs » qui, cette fois, portent leur matériel mais qui n’exigent que la fonction dodo et protection. Ça donne les tentes igloo plus ou moins personnelles et qui se montent en quelques secondes.

Les véritables scouts ne pourront jamais se satisfaire des palaces ou des igloos car la tente du scout est à la fois abri et maison, sédentaire et nomade. La tente n’est pas que tente, c’est aussi le bivouac, le feu, le repas, la veillée et parfois la veille.

On trouve partout sur le net comment monter et installer une tente. Il y du bon et du n’importe quoi. Le site ARWANN n’explique que du 100% efficace et utile. Voici donc ce qu’on ne trouvera nulle part ailleurs qu’ici.

Le coton imperméable
Eh oui ! la toile de tente est en coton et elle empêche l’eau de passer. Le phénomène est un peu complexe à décrire. L’eau reste prisonnière de la toile dont les fibres gonflent par un effet à la fois capillaire et tensio-actif favorisé par la forme vrillée des fibres de coton. Il faut savoir qu’une toile de tente mouillée absorbe jusqu’à 100% de son poids en eau et que les fibres toutes seules absorbent 8% de leur poids en eau Nous avons donc une imperméabilité « fragile ». Surtout il ne faut pas toucher la toile par en dessous sinon on déséquilibre les phénomènes complexes de tension et de rétention. Il se crée alors un passage pour l’eau qui se met à couler à l’intérieur par ce passage qui peu à peu s’agrandi ; au début, l’eau suit la toile et va goutter à la rive mais peu à peu, ça goutte directement sur la tente.

C’est pour cette raison que le double toit ne doit pas toucher la tente et qu’à l’intérieur il fait aussi éviter de toucher la toile de tente.

La toile de tente est modérément imperméable (cela est caractérisé par des valeurs). Elle résiste très bien à une pluie même forte mais cependant une sorte de bruine réussi à passer. En cas de trombes d’orage risque fort de passer et des passages d’eau vont se créer. Si le double toit fuit alors il reste la tente qui normalement doit résister. Mais alors que personne ne s’avise à toucher la toile par l’intérieur.

tente_dechiree_2La toile n’aime pas l’humidité
Le coton est très perméable à l’air et sèche donc très bien. Même humide, une tente bien tendue ne souffrira pas de l’humidité. En revanche roulée et serrée dans un sac de tente, elle pourrait bien moisir si elle n’était pas bien sèche avant d’être pliée. En retour de week-end plus ou moins humide, il faut donc déplier les toiles, les faire sécher complétement avant de les plier à nouveau pour le stockage.

Montage de la tente
Sur le net on trouve plein de méthodes plus ou moins loufoques pour monter une tente. Si on monte une tente de 8 places on peut espérer être plus que 2 pour s’occuper de ce montage et autant aller vite et bien en s’y mettant à tous. On peut monter d’abord la tente puis le double-toit mais on peut faire l’inverse, surtout s’il pleut sérieusement au moment du montage.

Il n’y a que quelques points à respecter absolument :

A-         La partie tente, celle qui possède les pignons avec les portes, doit être dressée puis tendue avec les portes fermées.

tente1

B-         Les toiles sont presque toujours ligotées avec les tendeurs de faîte (les plus longs). Le saucissonnage est souvent effectué avec 5 ou 6 demi-clés. ATTENTION lorsque que des scouts pressés défont ces demi-clés à la va-vite !!! Il est très facile de créer un nœud simple avec une demi-clé défaite dans le mauvais sens. Résultat : un nœud se forme sur le tendeur. Et puis un autre plus tard et encore un autre… Il faut vérifier immédiatement qu’il n’y a pas de nœuds. Sinon, après tension, ces nœuds sont presque impossibles à défaire et ils réduisent considérablement la capacité du tendeur à tendre correctement.

tente2

C-         Les tendeurs sont tendus dans l’axe de leur renfort sur la toile.

tente3

D-         On plante une sardine pour tous les tendeurs. C’est souvent là que le bât blesse. S’il devait manquer de sardines alors on en taille dans des perches. Souvent deux tendeurs sont proches mais cela correspond à une couture pour rabouter deux lés. Il faut un tendeur ici aussi.

tente4

E-          Il faut absolument placer les mâtereaux (appelés cigare par les louveteaux). Ils permettent d’éloigner le double toit de la tente sinon l’eau va couler le long des mâts.

tente5

F-          Une fois que la tente est dressée, il faut refaire un tour pour bien équilibrer tous les tendeurs, voire à les replanter autre-part. La tente doit avoir un bel aspect net et bien tendu, sans pli. Surtout, aucune partie de la tente elle-même ne doit toucher le double toit.

tente6

Et s’il y a vraiment du vent ?
En cas de vent assez fort, il faut monter la tente de manière à ce qu’elle présente un flanc au vent et surtout pas le pignon comme on le trouve décrit partout. Un schéma sera plus explicite qu’un discours.

tente7

tente8Rappel pour le feu
Si le temps est bien sec, la toile de coton risque de s’enflammer facilement à la moindre escarbille. On fera donc très attention au feu tout le temps. Une tente coûte cher et si la tente brûle il y a de grande chance pour que brûlent avec sacs, duvets et tout ce qui se trouvera dessous. (j’ai déjà vu ça, heureusement les sacs et duvets ont pu être sauvés)

Démontage de la tente :

Toujours plier pareil
Mettre la tente à terre est simple. Il faut juste veiller à ne pas la salir ou la mouiller si elle est sèche. La plier est une autre affaire. Je ne connais pas un seul CP ou chef qui plie sa tente toujours de la même façon. Résultat, les boudins sont trop minces et trop long et ils sortent du sac sans le remplir ou au contraire, ils sont trop courts et trop épais et impossible de les rentrer tous les deux dans le sac.

tente9Il faut donc en patrouille faire des essais et déterminer une fois pour toute comment les deux toiles et le tapis de sol doivent être pliés. Une fois trouvé le bon pliage, à la fois simple et qui donne les bonnes dimensions, il faut alors le noter… et le retrouver spontanément au moment de plier.

On peut tracer ce « patron » sur une toile imperméable ou non qui est rangée en même temps que la tente dans le sac. Encore mieux, en s’appliquant, on peut tracer directement au marqueur indélébile ce patron SUR le sac de tente. Ainsi on est certain de toujours l’avoir sous les yeux. Mes petits amis, ÇA c’est de l’organisation !

Bien vivre dans la tente
Voici quelques conseils issus de l’expérience pour bien vivre dans une tente placée au sol.

Les rigoles
En général il n’est pas besoin de rigoles de drainage en prairie. Ne les creusons donc pas. En sous-bois c’est autre chose car les feuilles mortes créent souvent une sorte de barrière pour l’eau qui a souvent tendance à former des flaques. Donc au leu de creuser des rigoles, on retirera complétement les feuilles mortes au droit des rives basses du double-toit. Si elles sont sèches, on mettra ces feuilles mortes sous le tapis de sol.

montage_de_tente_sous_la_pluie

Par forte pluies, il se pourrait que des flaques se forment et que l’eau s’insinue dangereusement vers le tapis de sol. Alors là messieurs les CP et seconds : acte d’héroïsme ! Sous la pluie battante, concourt de la plus belle tranchée et le plus vite possible. Essayez simplement de ne pas attaquer à coup de PB, ni les tendeurs, ni les sardines et pas davantage le tapis de sol.

Aérez
Même les louveteaux et leurs cheftaines le savent, il faut aérer les tentes. Par beau temps, tous les matins après le rangement de la tente on relève tous les murs, on se sert des petits liens régulièrement placés à cet effet. Ça fait une tente nette et cela empêche les tire-au-flanc de se dissimuler sous la tente.

tente10

tente_01Tous les matins, les duvets sont empilés déployés d’un côté et le tapis de sol relevé et retourné par-dessus. Et on change de côté tous les jours. Ça permet d’entrer et de traverser la tente sans s’essuyer les pieds mais surtout, sur prairie principalement, ça évite de faire pourrir l’herbe sous le tapis de sol. Les sacs individuels sont alignés devant le divan de duvets ou à côté. Les sacs doivent rester accessibles et le prélassement sur le divan rendu difficile. Par ailleurs, au moment de l’opération de relevage des toiles il faut en profiter pour retendre et améliorer l’assise de la tente si besoin.

S’il fait vraiment chaud et que les nuits sont torrides, on peut dormir avec les toiles relevées.

Disposition  des dormeurs dans la tente
On peut faire comme on veut cependant l’expérience montre que :
A-     C’est bien que chacun dispose d’un emplacement où il puisse se relever.
B-     C’est normal que CP et second soient les plus exposés au froid, à la pluie, aux attaques de pillards ou au attaques des loups en meutes hurlantes
C-          C’est vraiment bien que chacun puisse accéder à une sortie sans devoir réveiller tout le monde en marchant sur crânes, ventres, bras et jambes. À cette occasion je rappelle qu’il est toujours possible de sortir par les murs de la tente en les soulevant et moyennant 1 mètre de reptation. Au moins on est sûr de ne déranger personne car j’ai pu remarquer que c’est souvent le bruit caractéristique de la fermeture Zippp qui réveille, surtout à la deuxième fois, lorsque le noctambule retourne se coucher.

comment dormir tente scout 3mx2mcomment dormir tente scout 4mx2mQuelques aménagements
Une astuce intéressante consiste à placer la faîtière non pas pour supporter le double-toit mais pour supporter la tente. Si l’ensemble est bien tendu, il n’y a pas vraiment de risque pour que le double-toit touche la tente (sauf en cas de fort vent latéral). La barre intérieure obtenue est très pratique pour y accrocher une lampe électrique (pas à pétrole), un cintre pour les uniformes ou n’importe quoi d’autre.

À la place d’utiliser la faîtière on peut brêler une solide perche aux mâts en prenant garde de ne pas trop dépasser à l’extérieur pour que l’on puisse fermer les portes. Ça marche assez bien pour les tentes moins longues que larges car la perche ne fait que 2 m.

Si on désire aménager sa tente de manière vraiment sérieuse et efficace alors il faut passer à la vitesse supérieure et aller voir la rubrique tentes aménagée.

Entretenir sa tente
Une tente qui sert se fatigue, il faut l’entretenir si on veut qu’elle dure longtemps. L’effort doit porter sur les points suivants :

tente1Les tendeurs :
–   Retirer les nœuds qui auraient pu s’y installer
–   Remplacer les drisses fatiguées, trop courtes
–   Remplacer le bloqueur (bitogno métallique)
–   Remplacer les anneaux de fixation

La toile :
–   Retirer les taches de moisissure
–   Recoudre ce qui se défait
–   Réparer les accros sur la toile imperméable avec du tissu adhésif

Les sardines :
–   Remplacer les sardines qui manquent
–   Redresser celles qui sont tordues
–   Refaire le sac s’il est percé

Mâts, faîtière :
–   Comptage et vérification à chaque pliage de tente

Tapis de sol :
–   Nettoyage complet avant le camp
–   Boucher les accrocs (bande adhésive forte)
–   Remplacement des œillets si besoin
–   Remplacement complet si besoin

Le sac (qui fait aussi partie de la tente) :
–   Réparer les accros
–   Refaire le sac si besoin

sac sardine

Retour en haut
page précédente : la foudre, ce qu’il faut savoir
page suivante : Patron de tente Jamborée

6 réflexions au sujet de « La tente »

    1. Un sac de sardine fait généralement environ 15cm par 30cm. Mais cela dépends bien sur de la taille de tes sardines.
      Je t’ai rajouté des dessins pour la confection d’un sac de sardine. On peut adapter les dimensions pour faire un sac de tente par exemple.

      Wapti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *